Les leaders de la région applaudissent l’accord entre le Maroc et Israël

in News Fr

Les leaders de la région ont salué la décision du Maroc de tendre la main à Israël et d’établir des relations diplomatiques.

Le Maroc devient ainsi le quatrième pays du monde arabe en quelques mois à établir des liens avec Tel Aviv, dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis.

Les EAU, qui ont annoncé en août qu’ils normaliseraient leurs relations avec Israël, ont applaudi la décision du Maroc.

«Cette position souveraine va certainement dans le sens de notre quête commune de stabilité, de prospérité, mais aussi de paix équitable et durable dans la région», a écrit sur Twitter le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohammed ben Zayed.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a de son côté salué l’accord, et a assuré qu’il s’agit d’une étape importante vers la stabilité. «J’ai suivi avec grand intérêt l’importante évolution entre le Maroc et Israël, parrainée par États-Unis, en termes de normalisation des relations», a ajoute-t-il, «Je crois fortement qu’il s’agit d’un jalon important dans le chemin vers la stabilité et la coopération dans la région».

L’Égypte et la Jordanie étaient jusque-là les seuls pays arabes à avoir des relations avec Israël. Les Émirats arabes unis ont annoncé l’accord de normalisation il y a quelques mois, pour être aussitôt suivis par Bahreïn et le Soudan, puis le Maroc.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu affirme que l’accord entre Israël et le Maroc incarne la «paix historique entre nous». Il ajoute que l’accord entraînerait certainement des vols directs entre le Maroc et Israël, et que le quatrième accord négocié par les États-Unis entre Israël et un pays arabe marque le début d’une «paix très chaleureuse».

Dans un discours télévisé, il a de plus révélé avoir toujours su que cette paix historique finirait par se matérialiser. J’ai travaillé sans relâche pour atteindre cet objectif».

Remerciant Trump, Netanyahu a ajouté: «Je tiens également à remercier le souverain du Maroc, le roi Mohammed VI, d’avoir pris cette décision extraordinaire qui établit une paix historique entre nous». arabnews