Covid-19 : à Paris, les nouvelles mesures restrictives entrent en vigueur

in News Fr

Les bars de Paris et sa petite couronne sont fermés mardi et et ne rouvriront pas avant une durée minimum de deux semaines. Les restaurants restent ouverts sous conditions alors que la fréquentation des grands centres commerciaux est désormais “plus strictement” encadrée, avec un client pour 4 m².

Dans la capitale française, placée en alerte sanitaire maximale, les bars ont fermé, lundi 5 octobre, et le resteront pour au moins 15 jours dans le cadre des nouvelles restrictions annoncées par le préfet de police Didier Lallement.

Les centres commerciaux, grands magasins et piscines sont également concernés par ces nouvelles règles, alors que les foires et congrès doivent fermer.

“Ce sont des mesures de freinage car l’épidémie va trop vite. Il faut la freiner avant que le système de soins ne soit débordé”, a justifié, lundi, le préfet de police.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a jugé la situation sanitaire “très grave” dans sa ville.

Cafetiers résignés

Lundi soir à la fermeture, les cafetiers parisiens, qui s’attendaient à ces mesures, se montraient résignés et pessimistes. “Le gouvernement tape sur la restauration, comme si on était les seuls endroits où le Covid se propage”, s’agace Rémi, responsable de salle dans un bar-restaurant du centre de Paris.

“On a appris. Avec tout ce qu’on a dû jeter en mars, là, on s’était préparé”, dit Omar Allik, 41 ans, gérant du Touller, rue Jean-Pierre Timbaud, dans le 11e arrondissement de Paris.

“C’est décourageant et on ne sait pas combien de temps ça va durer. Pas de salaire, 15 000 euros de loyer et de charges et rien qui va rentrer, les petites affaires comme les miennes n’ont pas accès au fonds d’indemnisation”, explique ce gérant, qui va mettre les semaines à venir à profit pour “s’occuper plus de sa fille” et “faire la compta”.

Le vent de normalité et d’insouciance qui a permis depuis le mois de juin aux bars parisiens de faire le plein, notamment grâce à un inédit système de terrasses éphémères, prend fin alors que la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 frappe la capitale, placée dorénavant en niveau d’alerte maximale, tout comme la petite couronne.

Restaurants ouverts sous conditions

Les restaurateurs peuvent, quant à eux, rester ouverts à la condition de respecter des normes strictes. Un soulagement pour Adrien Falieres, gérant de l’Usine de Charonne heureux de garder sa garder ouverte sa cantine de quartier même si il lui a fallu s’organiser dans l’urgence :  “On s’attendait à fermer… On n’avait plus de marchandise, il a fallu enlever des plats de la carte.”

“Heureusement que les clients comprennent”, ajoute-t-il. “Mais l’ambiance n’est plus la même : ici c’était très vivant, les gens étaient collés, ils venaient boire un verre, puis ils commandaient une planche de charcuterie…”

Les restaurateurs doivent désormais mettre du gel hydroalcoolique à disposition sur toutes les tables et non plus seulement à l’intérieur de l’établissement, maintenir un mètre de distance “entre les chaises” des différents groupes de convives.

Les convives doivent, de leur côté, conserver leur masque la plupart du temps sauf au moment de la consommation des plats.

Les groupes de convives sont désormais limités à six personnes (enfants compris), contre dix jusque là.

Le paiement à table est privilégié et les clients seront “incités” à réserver pour éviter les attroupements aux abords des restaurants.

Une “jauge” pour les centres commerciaux

D’autres mesures entrent en vigueur mardi pour lutter contre la propagation du coronavirus. Une “jauge” est mise en place dans les centres commerciaux et les grands magasins situés à Paris et en petite couronne, afin de lutter contre l’épidémie du Covid-19.

“Le choix a été fait d’encadrer plus strictement le nombre de personnes pouvant se croiser dans les grands centres commerciaux, les grands magasins”, a précisé, lundi, le préfet. Ils “devront accueillir au maximum un client pour 4 m²”.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaineJe m’abonne

Les piscines sont désormais fermées pendant deux semaines pour les adultes, mais restent ouvertes aux mineurs “que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou privé”.

Les “foires”, “congrès” et “salons professionnels” ont également reçu l’ordre de fermer.

Concernant les stades et terrains d’entraînement physique, “tous les équipements de plein air pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1 000 personnes ou 50 % de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre de 1 000 personnes”.

À Paris et en petite couronne, les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, comme les évènements de plus de 1 000 personnes restent interdits. france24.fr